Rechercher
  • alexandremillon

La digue de l'oubli

Écrire, être lu, pas parcouru, c’est entrer dans la vie de l’autre qui, au gré de sa perception, me portera à son tour, et me téléportera dans des lieux parfois très inattendus, tant une lecture peut différer d’une autre. Peu importe, tant que l’émotion nous donne l’occasion de rebattre des ailes. Juste une phrase, dans tout un livre, une seule qui, telle une vague jetée sur le récif, s’élèverait en pointe et frapperait la digue de l’oubli à pleins seaux.

©Txt & ph Alexandre Millon


42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le visage