Rechercher
  • alexandremillon

Une folie du sang à laquelle l’esprit consent


« L’amour ? Une folie du sang à laquelle l’esprit consent », William Shakespeare. Moins bouillonnant, je me contenterai du rouge glané à la faveur d’une promenade. Nous n’avons qu’aujourd’hui et ce battement de vie aux tempes. Non pas « l’ici et maintenant » à tout bout de champ, non pas l’idéal à atteindre, plutôt la conscience de le vivre... Alexandre Millon, in Les Heures Claires, Ph. A.M, dessin Marielle Cimolin


20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le visage