Photo A. Millon

Tu vois ce qu’on voit ?

Ce convoi de sentiments sur la crête, de chaque côté le vide (ou le bruit) et, sur la même ligne  la personne  de l’écrire et celle du lire, tu la vois cette part du geste qui se fait rare, les librairies débordent mon pote, à quoi bon !

J’ai quatre ailes, je réponds, deux par chevilles, blanches et noires, qui sur la page du vivre savent tracer des vols sinueux. Ouais mais pourquoi publier alors que, derrière l’apparence, la plupart des gens se referment ?

Parce que je ne suis pas les gens.

Ah, tu te sens si différent que ça ?

Ce n’est pas tant une question de différence.

C’est plus compliqué, alors ?

Pas vraiment, si tout est compliqué, disait Bashung, ça ne colle pas, si tout est simple ça ne suffit pas… En attendant, je bivouaque de quoi passer la nuit et puis je reprends la route... 

Alexandre Millon

Alexandre Millon vit en Belgique.

Il a dirigé la revue littéraire REGART,  avec le soutien de Jean-Pierre Hubert (Botanique), de la
promotion des lettres et de l’Académie royale de littérature.

Parallèlement à l’écriture, il a animé des rencontres littéraires à la
fondation Losseau et au Mundaneum, en collaboration avec la Ville de Mons.

Il a participé à des performances, des interactions
directes avec des musiciens, des peintres. Il pratique le « textimage », des dialogues, des rencontres entre le texte et l’image.

Dans la vie il aime le lien, la réciprocité car elle offre des possibilités d’harmonie.
 

© Alexandre Millon

© 2023 par Simone Morrin. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now